GeekoLa distribution SUSE mérite d’être mentionnée ici, étant donné qu’elle jouit d’une popularité considérable dans certains pays, notamment en Allemagne et en Europe Centrale, dans les pays nordiques et aux États-Unis. Elle a connu un historique plutôt mouvementé, ce qui se reflète d’ailleurs dans ses appellations successives ainsi que ses numéros de versions quelque peu erratiques. L’emblème de la distribution SUSE dans toutes ses déclinaisons est un caméléon vert prénommé Geeko.

InfoLa distribution OpenSUSE n’est pas très répandue en France, probablement parce que Mandrake Linux – un système francophone dérivé de Red Hat comme elle – lui a fait de l’ombre depuis sa sortie en France en 1998.

S.u.S.E

À l’origine, la compagnie allemande S.u.S.E. (Software- und System-Entwicklung, c’est-à-dire « développement de logiciels et de systèmes ») concentrait son fond de commerce sur les services de consultation autour d’Unix et de Linux. Les premières offres de la compagnie étaient principalement basées sur Slackware et SLS.

SUSE Linux 1994

La version 1.0 de SuSE Linux consistait peu ou prou en un jeu de disquettes Slackware Linux traduit en allemand et accompagné d’un manuel d’installation.

RPM et Yast

Vers le milieu des années 1990, la distribution SuSE s’est émancipée de Slackware pour adopter le format de paquets RPM de Red Hat. L’équipe de S.u.S.E. s’est distinguée par le développement de YaST (Yet another Setup Tool, littéralement « encore un outil de configuration »), une interface d’administration qui ressemble au panneau de configuration Windows et qui va devenir le point fort du système.

YaST

SUSE et OpenSUSE

Suite au rachat par la société Novell en 2003, SuSE est devenue SUSE Linux tout en majuscules, et le modèle économique de la distribution ressemble désormais à celui adopté par Red Hat et Fedora. D’une part, des systèmes comme SUSE Linux Enterprise Server ou SUSE Linux Enterprise Desktop sont des distributions commerciales et payantes qui ciblent une clientèle professionnelle.

D’autre part, Novell sponsorise le projet communautaire OpenSUSE qui fournit notamment les distributions libres et gratuites Leap et Tumbleweed.

OpenSUSE Tumbleweed

InfoPour l’anecdote, OpenSUSE est la distribution de mon choix pour tous les postes de travail que j’installe. Je l’utilise sur ma station de travail aussi bien que sur l’ordinateur portable sur lequel je rédige cet article. Et je l’installe également à tous mes clients.

 

Lire la suite : les systèmes BSD


La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.