LogicielsEn temps normal, les formations Linux que j’anime se concentrent sur les serveurs Linux et leur administration en ligne de commande, avec un focus sur Rocky Linux, une distribution dérivée de Red Hat Enterprise Linux. Or, mes stagiaires me demandent assez régulièrement de leur dire quelques mots sur l’installation d’un poste de travail Linux, le plus souvent en remplacement de Windows 10.

Voici donc un premier atelier pratique qui vous fournit les informations nécessaires pour installer la distribution OpenSUSE Tumbleweed avec l’environnement de bureau KDE. C’est ce que j’utilise sur ma station de travail et sur mon ordinateur portable.

L’œuf ou la poule ?

Linux œufPour cette première installation de Linux, nous nous retrouvons face à un dilemme. Tout le monde connaît le paradoxe de l’œuf ou la poule.

Qui était là en premier, l’œuf ou la poule ?

  • L’œuf, répondrez-vous, pour vous raviser instantanément en vous demandant quelle poule a bien pu le pondre.
  • La poule, donc, mais non, car de quel œuf a-t-elle bien pu éclore ?
  • Etc.

Notre dilemme est analogue et peut être formulé ainsi.

  • L’apprentissage de Linux par la pratique nécessite une installation fonctionnelle de ce système.
  • L’installation de Linux nécessite de connaître le système un tant soit peu.

Pour sortir de ce cercle vicieux, nous allons effectuer dans un premier temps ce que certains informaticiens anglophones appellent une chicken install : l’installation d’un système d’exploitation telle qu’une poule serait capable de réaliser. Il suffit qu’elle accepte les choix par défaut de l’installateur en actionnant la touche Entrée avec son bec : OK, OK, OK, OK, OK, OK

Chicken Install

Le choix de la distribution

GeekoNous avons eu l’occasion de parler brièvement de la distribution OpenSUSE. Elle est proposée en deux moutures.

  • la version stable Leap
  • la version de développement Tumbleweed

OpenSUSE Tumbleweed est une distribution en publication continue ou rolling release. Elle propose tous les logiciels dans leurs dernières versions stables. Cette version d’OpenSUSE est étonnamment stable pour une rolling release.

Télécharger OpenSUSE Tumbleweed

  • Ouvrez la page de téléchargement download.opensuse.org.
  • Suivez successivement les liens tumbleweed > iso.
  • Vers le bas de la page, repérez le fichier openSUSE-Tumbleweed-DVD-x86_64-Snapshot estampillé de la date, par exemple openSUSE-Tumbleweed-DVD-x86_64-Snapshot20220809-Media.iso.
  • Téléchargez l’ISO (4.4 Go).

Confectionner la clé USB d’installation

Le fichier ISO d’OpenSUSE Tumbleweed pèse près de 4.4 Go. Nous pouvons l’écrire sur une clé USB de 8 Go ou plus.

Comptez entre 10 et 15 minutes pour l’écriture du fichier ISO sur la clé.

Sous Windows

Sous Microsoft Windows, il existe une multitude de « solutions » pour écrire une image ISO sur une clé USB, qui se distinguent toutes par le fait qu’elles ne fonctionnent pas. Une seule application s’acquitte correctement de cette tâche : le logiciel libre Rufus.

  • Insérez une clé USB formatée.
  • Lancez Rufus.
  • Vérifiez si votre clé USB s’affiche bien dans le champ Périphérique.
  • Sélectionnez le fichier ISO.
  • Cliquez sur Démarrer.

Sous macOS

  • Insérez une clé USB formatée.
  • Lancez l’Utilitaire de Disque.
  • Sélectionnez la clé USB.
  • Choisissez l’option Restaurer.
  • Faites un simple glisser/déposer du fichier ISO vers le champ de texte au milieu de la fenêtre.

Sous Linux

  • Insérez une clé USB (formatée ou non, peu importe).
  • Identifiez le fichier de périphérique /dev/sdX à l’aide de la commande lsblk.
  • Utilisez la commande dd en tant que root pour écrire le fichier ISO sur la clé.
# dd status=progress if=openSUSE-Tumbleweed-DVD-x86_64-Snapshot20220809-Media.iso \
  of=/dev/sdX bs=512k

Démarrer l’installation

L’écran d’accueil de l’installateur ne s’affiche pas de la même manière si la machine utilise un BIOS traditionnel ou l’UEFI. La version traditionnelle vous permet de choisir la langue au moment du démarrage. Si vous utilisez l’UEFI, vous ferez ce choix un peu plus tard.

  • Insérez la clé USB dans le PC.
  • Allumez le PC en affichant le menu de démarrage.
  • Sélectionnez la clé USB en mode UEFI ou Legacy, peu importe.
  • Sur une machine équipée d’un BIOS traditionnel, appuyez sur F2 pour afficher les paramètres régionaux et sélectionnez Français dans le menu déroulant.
  • Sélectionnez Installation.

InfoSur un système UEFI, vous pouvez très bien laisser l’option Secure Boot activée, étant donné que la distribution OpenSUSE le gère parfaitement.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Langue et clavier

  • Choisissez la langue si ce n’est déjà fait : French – Français.
  • Éventuellement, choisissez la disposition clavier par défaut.
  • Cliquez sur Suivant.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Dépôts en ligne

  • Activer les dépôts en ligne maintenant ? Oui.
  • Confirmez les dépôts par défaut en cliquant sur Suivant.
  • Attendez la synchronisation initiale des dépôts en ligne.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Rôle système

  • Sélectionnez Bureau avec KDE Plasma.
  • Cliquez sur Suivant.

InfoJ’avoue platement ma préférence marquée pour l’environnement de bureau KDE. Plasma 5 me semble être le bureau le plus mature et le plus fonctionnel du monde du logiciel libre. C’est l’environnement graphique proposé par défaut par OpenSUSE. Son implémentation dans cette distribution a toujours été particulièrement soignée, avec une petite touche personnalisée sobre et sympathique.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Partitionnement guidé

OpenSUSE Tumbleweed utilise un partitionnement basé sur Btrfs par défaut. On optera pour un schéma plus simple basé sur le système de fichiers ext4.

  • Cliquez sur Installation guidée.
  • Systèmes Windows existants : Supprimer même si ce n’est pas nécessaire.
  • Partitions Linux existantes : Supprimer même si ce n’est pas nécessaire.
  • Autres partitions : Supprimer même si ce n’est pas nécessaire.
  • Cliquez sur Suivant.
  • Ne cochez pas Activer la gestion des volumes logiques (LVM).
  • Ne cochez pas Enable Disk Encryption.
  • Cliquez sur Suivant.
  • Type de système de fichiers : ext4.
  • Ne cochez pas Proposer une partition personnelle séparée.
  • Cochez Proposer une partition swap séparée.
  • Cochez Agrandir jusqu’à la taille de la RAM pour la mise en veille.
  • Cliquez sur Suivant pour afficher le récapitulatif du partitionnement.
  • Confirmez en cliquant sur Suivant.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Fuseau horaire

  • Vérifiez la région : Europe.
  • Vérifiez le fuseau horaire : France.
  • Adaptez cette configuration en fonction de votre situation géographique.
  • Cochez Horloge matérielle réglée sur UTC.
  • Cliquez sur Suivant.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Utilisateurs locaux

Créez un utilisateur initial.

  • Nom complet : par exemple Microlinux.
  • Nom d’utilisateur : par exemple microlinux.
  • Choisissez un mot de passe raisonnablement compliqué.
  • Confirmez le mot de passe.
  • Cochez Utiliser ce mot de passe pour l’administrateur du système.
  • Décochez Login automatique.
  • Cliquez sur Suivant.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Paramètres d’installation

  • Mitigations CPU : cliquez sur Auto.
  • Dans l’écran subséquent, passez les mitigations CPU de Auto à Désactivé dans le menu déroulant.
  • Confirmez par OK pour revenir à la vue d’ensemble des paramètres d’installation.
  • Pare-feu : cliquez sur Désactiver.
  • Service SSH : cliquez sur Activer.
  • Cliquez sur Installer pour lancer l’installation.
  • Confirmez en cliquant encore une fois sur Installer.

OpenSUSE Tumbleweed - Installation

Redémarrage initial

  • Au terme de l’installation, OpenSUSE redémarre automatiquement.
  • Dès que le gestionnaire de connexion SDDM s’affiche, vous pouvez sereinement enlever la clé USB d’installation.
  • Saisissez votre mot de passe et ouvrez une session.
  • Si tout se passe bien, le bureau KDE s’affiche dans sa configuration par défaut.

OpenSUSE Tumbleweed - KDE

Configuration post-installation

OpenSUSE est la seule distribution Linux qui peut être entièrement configurée en mode graphique grâce à l’outil YaST (Yet another Setup Tool).

  • Menu Démarrer > Applications > Système > YaST.
  • Fournissez le mot de passe de l’administrateur root.

OpenSUSE Tumbleweed - YaST

Dépôts de logiciels

Dans YaST, ouvrez le menu Logiciel > Dépôts de logiciels et supprimez tous les dépôts en ligne qui ne sont pas activés par défaut.

  • le dépôt du support d’installation
  • le dépôt Source
  • le dépôt Debug

Vous devez vous retrouver au total avec les trois dépôts en ligne suivants.

  • Dépôt principal OSS
  • Dépôt Non-OSS
  • Dépôt principal de mise à jour

InfoLe dépôt OSS fournit des logiciels libres (Open Source Software). Tous les paquets dont la licence contient une quelconque restriction propriétaire sont rangés dans le dépôt Non-OSS.

OpenSUSE Tumbleweed - Dépôts

Terminal graphique

Pour la plupart des ateliers pratiques, nous utiliserons le terminal graphique Konsole.

  • Menu Démarrer > Applications > Système > Konsole.

Modifiez l’aspect du terminal pour le rendre plus lisible.

  • Configuration > Créer un nouveau profil.
  • Choisissez un nom pour le profil : par exemple Microlinux.
  • Cochez Profil par défaut.
  • Ouvrez l’onglet Apparence.
  • Agrandissez la police à chasse fixe définie par défaut : Hack 11 pt.
  • Confirmez par OK.

Konsole

Pour aller plus loin

Le poste de travail OpenSUSE Tumbleweed présenté ici nous servira principalement comme hyperviseur pour les ateliers pratiques en ligne de commande.

Si vous souhaitez en faire un poste de travail configuré « aux petits oignons », vous pouvez utiliser mon script de configuration automatique.

Exercice

Téléchargez les fichiers ISO des distributions Linux suivantes :

  • Ubuntu
  • KDE Neon
  • Fedora Workstation

Confectionnez successivement trois supports d’installation et effectuez une installation « en mode poule » de chacun de ces postes de travail Linux.

 

Lire la suite : Installer VirtualBox


La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 


4 commentaires

Henri · 15 août 2022 à 15 h 41 min

Bonjour et merci pour la qualité de votre documentation qui, en complément de vos livres, en fait une aide incontournable dans mon assimilation de l’univers Linux et dans son utilisation.

Une petite remarque dans le texte : il me semble que la phrase « Le poste de travail OpenSUSE Leap présenté ici… » devrait faire plutôt référence à « Tumbleweed » (ah, les copiés-collés !).

Cela m’amène à vous poser une question pour clarifier ma compréhension des moutures OpenSUSE et de l’utilisation que vous en proposez. Si je résume :

Leap : version « stable » et donc recommandable pour une installation sécurisante sur des postes de travail utilisés au quotidien. Le changement de version n’est pas automatique et nécessite une intervention spécifique, en principe, non dénuée de risques… Cependant, les scripts, que vous mettez à notre disposition, facilitent grandement ces opérations (vérifié !).

Tumbleweed : mouture « rolling release » qui permet de bénéficier en permanence (via les MAJ automatiques) des dernières versions des composants sans avoir à effectuer des « sauts quantiques » de versions ; en contrepartie, cette mouture « pourrait » être moins stable, ce qui « serait » préjudiciable pour une utilisation sur des postes de travail. Par contre, sur des stations dédiées à la formation, ce serait un choix pertinent.

Ai-je bien tout compris ? La stabilité constatée de Tumbleweed pourrait-elle finalement être satisfaisante pour un déploiement sur des postes de travail, simplifiant, du coup, la gestion de ces derniers dans la durée ?

Encore merci pour votre partage !

    kikinovak · 15 août 2022 à 16 h 18 min

    Merci pour les fleurs. J’ai corrigé la coquille, effectivement il est question de Tumbleweed et non de Leap. Il est vrai qu’en théorie il serait plus judicieux d’utiliser Leap plutôt que Tumbleweed. Mais depuis quelque temps j’ai migré vers Tumbleweed, pour plusieurs raisons qui feront très probablement l’objet d’une série d’articles de blog (faut juste que je trouve le temps). Les développeurs OpenSUSE semblent tous utiliser Tumbleweed. Du coup j’ai l’impression que cette version est mieux bichonnée, et que les bugs sont traités de manière beaucoup plus réactive. Je dois encore m’habituer à la logique de la mise à jour perpétuelle, mais jusqu’ici, pas de drames majeurs. On va donc continuer dans cette voie.

Erinux · 8 septembre 2022 à 14 h 17 min

Bonjour, ami Penguins je viens de lire ou voir dans cette article : Pare-feu désactiver . Il y a t-il une raison à cela ?

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.