UbuntuEn 2002, le milliardaire et philanthrope sud-africain Mark Shuttleworth réalise le rêve de sa vie et embarque à bord de la mission spatiale Soyouz TM-34 en tant que touriste de l’espace. Cet humaniste passionné d’informatique devient ainsi un des rares privilégiés à avoir pu embrasser notre planète d’un regard.

Mark Shuttleworth

Ubuntu

Il décide alors de financer le développement d’un système d’exploitation « par des humains, pour des humains » et d’y participer lui-même. Ce projet sera basé sur la distribution Debian, pour laquelle Mark Shuttleworth a travaillé à la fin des années 1990. En tant qu’ancien développeur de ce projet, il en connaît les ficelles et la grande qualité technique.

Cependant, Debian reste trop complexe à installer pour un utilisateur lambda. La procédure d’installation et la configuration du système requièrent une connaissance technique considérable.

C’est justement là que réside le défi : créer un système d’une grande qualité et d’une grande stabilité, accessible à tous : Ubuntu.

L’origine du mot Ubuntu

UbuntuUbuntu est un mot africain qui n’a pas d’équivalent direct en français. Selon la région en Afrique, il pourrait se traduire par « l’Humain faisant un tout avec les autres », « la générosité qui différencie l’homme de l’animal » ou tout simplement « l’Humanité ».

Certaines mauvaises langues prétendent qu’Ubuntu est un ancien mot africain qui signifie « Je n’arrive pas à configurer Slackware ».

Le financement d’Ubuntu

CanonicalLe projet Ubuntu est actuellement financé et maintenu par la fondation du même nom, créée par Mark Shuttleworth et dotée d’une mise initiale de 10 millions de dollars. La société Canonical, également fondée par Shuttleworth, s’occupe quant à elle du support commercial et de la certification Ubuntu.

Le développement d’Ubuntu

La distribution Ubuntu suit un cycle de développement programmé. Une nouvelle version est prévue tous les six mois, soit deux par an. Ces versions sont numérotées par l’année et le mois de la date de sortie. Ainsi, la version 21.04 est sortie en avril 2021, la 21.10 en octobre 2021, la 22.04 en avril 2022, et ainsi de suite.

Tous les deux ans, Ubuntu publie une version LTS (Long Term Support) qui bénéficie d’un cycle de support prolongé pour les mises à jour de sécurité. Les versions 18.04, 20.04 et 22.04 sont des versions LTS et reçoivent des mises à jour pendant une période de cinq ans.

Ubuntu Release Cycle

Les noms de code

Outre le numéro, il est de coutume de baptiser chaque version d’Ubuntu avec le nom d’un animal et un adjectif s’y rapportant, les deux mots devant commencer par la même lettre.

Ainsi, la toute première version, la 4.10, était nommée Warty Warthog (phacochère pustuleux) pour bien marquer qu’il s’agissait d’une première version avec tous les défauts qu’elle peut comporter. Elle était suivie par le hérisson aux cheveux blancs (Hoary Hedgehog, 5.04) et le blaireau dans le vent (Breezy Badger, 5.10). Le canard pimpant (Dapper Drake, 6.06) illustrait la finition et l’excellence de la première version LTS.

Ubuntu Jammy Jellyfish

Depuis, Ubuntu n’a pas dérogé à cette règle, en reprenant au début de l’alphabet avec Artful Aardvark fin 2017 et Bionic Beaver début 2018.

 

Lire la suite : SUSE et OpenSUSE


La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.