Distribution FloppyEn 1992, l’installation d’un système Linux – ou plus exactement d’un système GNU et d’un noyau Linux – reste une aventure réservée à une élite de bidouilleurs avec un certain sens de l’aventure, comme Linus Torvalds l’a précisé dans son message détaillé sur Usenet :

This is a program for hackers by a hacker.

Installer Linux en 1992

Les toutes premières versions de Linux sont distribuées sous forme de deux disquettes floppy qui fournissent le minimum syndical du système :

  • La première disquette est amorçable et contient le noyau.
  • La deuxième disquette fournit une panoplie d’outils GNU qui servent entre autres choses à créer un système de fichiers.

Boot Floppy

Un tel système minimal ne permet pas de faire grand-chose.

Installer des logiciels libres en 1992

configure make installLe nombre de logiciels libres disponibles au téléchargement augmente certes de façon exponentielle, mais leur installation reste une procédure longue et pénible.

  • Le code source de chaque composant d’un logiciel doit d’abord être téléchargé au compte-gouttes via une connexion téléphonique.
  • Une fois qu’on a récupéré le code source, il faut le configurer manuellement pour l’adapter au système avant de lancer la compilation et l’installation.

InfoChacune de ces étapes est hautement chronophage et engloutit facilement des après-midi ensoleillés, voire des week-ends entiers.

Qu’est-ce qu’une distribution ?

Avant d’aller plus loin, nous allons préciser un terme que nous allons beaucoup utiliser par la suite : le terme de « distribution ». Pour vous faire une idée plus précise de ce que peut être une distribution Linux, pensez au mot « pack« , un peu comme ce qu’on vous vend dans les magasins de sport pour faire du badminton ou de la plongée sous-marine : deux raquettes, un volant, un filet et deux piquets, ou alors la paire de palmes, le masque et le tuba, et vous voilà opérationnel.

Une distribution Linux sera donc idéalement constituée d’un ensemble cohérent composé en règle générale :

  • du système de base
  • d’une série d’outils d’administration
  • d’une panoplie logicielle
  • d’un installateur

SLS Linux

Les premières distributions Linux

Les premières distributions Linux apparaissent dans le but de simplifier la procédure d’installation :

  • Yggdrasil Linux/GNU/X
  • SLS Softlanding Linux Systems
  • etc.

Yggdrasil Linux

Ces premières distributions souffrent toutes d’une série de défauts prohibitifs. Soit elles sont pathologiquement minimalistes et n’offrent guère de confort, soit la panoplie de logiciels fournis est déjà plus complète, mais l’installateur est truffé de bugs à tel point que l’ensemble reste à peu près inutilisable.

Lire la suite : Slackware Linux


La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 


1 commentaire

rsuinux · 7 août 2022 à 18 h 23 min

Eh eh! Oui la galère pour installer quelque chose d’utilisable!
Moi j’ai tenté sur mon Falcon (atari) de l’époque …
J’ai pourtant bien insisté, mais j’ai craqué et abandonné. Lolo était bon de mémoire, mais X n’a jamais fonctionné (le reste ça allait).
Quelle époque! Heureusement que ça a évolué

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.