Xfce bien mitonné sous CentOS 7

Logo XfceCet article détaille pas à pas l’installation et la configuration “aux petits oignons” d’un poste de travail basé sur Xfce sur un système CentOS 7. Le poste de travail présenté ici offre une série d’améliorations par rapport à la configuration standard. Le but de l’opération est d’obtenir un environnement de bureau léger, robuste et plaisant à voir, et qui constitue une alternative fonctionnelle aux deux poids lourds GNOME et KDE fournis par Red Hat et CentOS.

Pour la procédure d’installation détaillée, consulter cet article.

Xfce CentOS

Prérequis

Bon nombre de tutoriels décrivant l’installation de Xfce sous CentOS partent d’une installation poste de travail standard de CentOS et se contentent d’ajouter l’environnement de bureau Xfce. On se retrouve ainsi avec un système souffrant d’un certain embonpoint et encombré de toute une série de paquets inutiles.

Nous partons donc d’une installation minimale de type serveur, à laquelle nous ajoutons le serveur graphique X Window.

Les paquets seront téléchargés depuis les dépôts officiels ainsi que les dépôts EPEL, Nux-Dextop et Adobe. On pourra se reporter à cet article pour la mise en place de ces dépôts.

Installation

L’environnement Xfce est fourni par le dépôt EPEL, par le groupe de paquets du même nom. Notez que ce groupe installe le gestionnaire de connexion GDM.

# yum groupinstall Xfce

Il faudra éventuellement installer une police manquante.

# yum install urw-fonts

Premier lancement

Si l’on a installé plusieurs environnements graphiques, il faudra choisir la Session Xfce dans le gestionnaire de connexion GDM.

GDM Xfce

Au premier lancement, choisir l’option Utiliser les paramètres par défaut.

Configuration Xfce

L’interface graphique laisse à désirer avec son aspect nord-coréen dans la configuration par défaut. Nous allons bientôt remédier à cela.

Configuration Xfce

Installer le thème GTK Clearlooks Phenix

Le thème GTK de l’interface est plus ou moins acceptable dans la configuration par défaut. Je vais quand-même le remplacer par Clearlooks Phenix, mon thème GTK préféré ces dernières années.

# yum install clearlooks-phenix-gtk2-theme \
  clearlooks-phenix-gtk3-theme \
  clearlooks-phenix-xfwm4-theme

Ouvrir le Gestionnaire de paramètres > Apparence > Style et définir le thème Clearlooks-Phenix.

Configuration Xfce

Note importante : le thème Clearlooks Phenix semble actuellement souffrir d’un bug dans la représentation des applets de la zone de notification. En attendant qu’il soit résolu, on peut opter pour le thème Clearlooks tout court, qui fonctionne correctement.

Installer le jeu d’icônes Elementary-Xfce

Le jeu d’icônes Elementary a été développé initialement pour Elementary OS, une distribution originale à l’esthétique extrêmement réussie. Malheureusement, les mainteneurs du jeu d’icônes initial ont décidé de “simplifier” la panoplie des icônes disponible, et il en résultait des jeux d’icônes incomplets. Elementary-Xfce est un fork du projet initial, qui vise à maintenir un jeu d’icônes complet pour Xfce. Notez au passage que, malgré ce que son nom peut suggérer, il fonctionne également très bien sur d’autres environnements de bureau comme GNOME, MATE, Cinnamon ou Unity.

Sous CentOS, Elementary-Xfce est fourni par le dépôt Nux-Dextop.

# yum install elementary-xfce-icon-theme

Définir le jeu d’icônes Elementary-Xfce dans le Gestionnaire de paramètres > Apparence > Icônes.

Configuration Xfce

Améliorer la police de l’interface

La police de l’interface définie par défaut est quelque peu terne, et c’est le moins que l’on puisse dire. Nous allons la remplacer par Droid Sans, une police de caractères développée spécialement pour les interfaces graphiques par Google. Elle est également fournie par le dépôt Nux-Dextop.

# yum install google-droid-sans-fonts

Définir la police Droid Sans avec une taille 11 dans le Gestionnaire de paramètres > Apparence > Polices.

https://fonts.google.com/specimen/Droid+Sans

Supprimer les icônes du bureau

Les icônes sur le bureau sont une question de goût. Pour ma part, je considère qu’elles ne servent pas à grand-chose, à plus forte raison que nous installerons un peu plus loin un lanceur d’applications qui nous permettra un accès rapide aux emplacements divers et variés du système.

Dans le Gestionnaire de paramètres > Bureau, ouvrir l’onglet Icônes. Repérer la section Icônes par défaut et décocher Répertoire personnel, Système de fichiers et Corbeille. On conservera uniquement l’affichage des périphériques amovibles sur le bureau.

Configuration Xfce

Installer et définir les applications favorites

La section Applications favorites du Gestionnaire de paramètres nous permet de définir les applications centrales de notre environnement.

  • Navigateur Web : notre choix de portera sur Mozilla Firefox.
  • Client de messagerie : ici, nous optons pour Mozilla Thunderbird.
  • Gestionnaire de fichiers : Thunar sera remplacé par Caja.
  • Émulateur de terminal : nous conservons le Terminal Xfce.

Installer Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird.

# yum install firefox thunderbird

Le navigateur de fichiers Caja est issu du projet MATE. Il est plus fonctionnel – et un peu plus esthétique – que Thunar, tout en restant léger et rapide.

# yum install caja

Note importante : le paquet Thunar ne doit pas être supprimé, étant donné qu’il constitue une dépendance pour xfdesktop, un composant central de notre bureau.

Dans le Gestionnaire de paramètres, ouvrir la section Applications favorites. Définir Mozilla Firefox comme Navigateur Web et Mozilla Thunderbird comme Client de messagerie.

Configuration Xfce

Passer à l’onglet Utilitaires et définir Caja comme Gestionnaire de fichiers. Conserver Terminal Xfce comme Émulateur de Terminal.

Configuration Xfce

Définir un fond d’écran par défaut

Dans la configuration par défaut, notre bureau affiche une couleur bleu nuit en guise de fond d’écran, et c’est tout. Ouvrir le Gestionnaire de paramètres > Bureau > Fond d’écran. Dans le menu déroulant Dossier en bas à gauche, sélectionner le dossier backgrounds. Ce dossier contient les fonds d’écran fournis par l’équipe de CentOS pour l’environnement GNOME. Dans cette collection, opter pour l’image default.jpg en précisant le style Étendu.

https://mate-desktop.org/fr/

Réduire le nombre de bureaux virtuels

Xfce offre pas moins de quatre bureaux virtuels par défaut. Là encore, c’est une question de préférences personnelles. La plupart de mes utilisateurs ne les utilisent pas du tout, ou alors il leur en faut deux tout au plus.

Dans le Gestionnaire de paramètres, ouvrir Espaces de travail et passer de quatre à deux espaces de travail.

Configuration Xfce

Peaufiner le compositeur d’affichage

Dans le Gestionnaire de paramètres, ouvrir la section Peaufinage des fenêtres, puis l’onglet Compositeur.

Décocher l’option Afficher des ombres sous les fenêtres dock. Elle assure la compatibilité avec le dock Plank que nous installerons un peu plus loin.

Ensuite, modifier les réglages de l’opacité des fenêtres dans la partie inférieure.

  • Opacité des décorations des fenêtres : laisser tel quel
  • Opacité des fenêtres inactives : réduire d’un cran
  • Opacité des fenêtres durant leur déplacement : réduire de deux crans
  • Opacité des fenêtres durant leur redimensionnement : réduire d’un cran
  • Opacité des fenêtres contextuelles : laisser tel quel

Configuration Xfce

Installer une sélection d’applications

Avant d’aller plus loin dans la configuration de notre environnement de bureau, le moment est venu d’installer une poignée d’applications de base pour les tâches courantes et moins courantes. Notre environnement Xfce est ainsi transformé pas à pas en bureau fonctionnel et complet qui n’a rien à envier à ses grands concurrents propriétaires.

Voici la panoplie d’applications que j’utilise au quotidien sous Xfce.

  • Internet & réseau : Filezilla, Pidgin, Transmission
  • Bureautique : Evince, LibreOffice
  • Graphisme : GIMP, gThumb, Inkscape, Scribus, Simple Scan
  • Multimédia : Asunder, Audacious, Audacity, HandBrake, Openshot, VLC, WinFF
  • Accessoires : Brasero, CherryTree, Conky, Engrampa, Gedit, Xfce4-Screenshooter

Je fournis un petit script dans mon dépôt Github pour automatiser la procédure d’installation.

# yum install git
# cd
# git clone https://github.com/kikinovak/centos
# cd centos/el7/xfce

Le script installer-xfce.sh récupère une panoplie cohérente d’applications, de codecs et de plug-ins. Il supprime une poignée de paquets inutiles et installe également une poignée de polices TrueType ainsi qu’une collection de fonds d’écran.

# ./installer-xfce.sh

Le script nettoyer-menus.sh dans ce même répertoire remplace les entrées de menu Xfce par des entrées de menu personnalisées plus cohérentes et plus lisibles.

# ./nettoyer-menus.sh

Remplacer le menu Applications par Whisker Menu

Whisker Menu est un menu moderne et fonctionnel pour l’environnement Xfce. Nous allons l’installer en remplacement du menu Applications traditionnel.

# yum install xfce4-whiskermenu-plugin
  1. Cliquez-droit sur le menu Applications et supprimez-le.
  2. Un clic droit sur une zone vide du tableau de bord supérieur vous affiche le menu contextuel. Nous allons Ajouter de nouveaux éléments.
  3. Sélectionnez le Menu Whisker dans la liste et cliquez sur Ajouter, puis Fermer.
  4. Le nouveau menu s’installe sur le bord supérieur droit de l’écran. Cliquez-droit sur l’icône de la souris pour le Déplacer.
  5. Faites glisser le menu vers l’extrémité gauche du tableau de bord, à gauche du petit séparateur. Cliquez-droit sur l’icône de la souris et ouvrez les Propriétés du Menu Whisker.

Dans l’onglet Apparence, sélectionnez Icône et texte dans le menu déroulant Affichage. Si l’icône par défaut ne vous plaît pas, vous pouvez la remplacer par le logo du distributeur. Cliquez dessus et choisissez system-logo-icon dans la liste des Icônes des applications.

Configuration Xfce

Passez à l’onglet Comportement et cochez Changer de catégories au survol.

Configuration Xfce

Dans l’onglet Commandes, décochez Changer d’utilisateur, Modifier les applications et Modifier le profil.

Configuration Xfce

Enfin, supprimez toutes les actions de recherche dans l’onglet correspondant.

Configuration Xfce

Il ne reste plus qu’à ajouter les applications les plus courantes au menu des Favoris. On pourra éventuellement redimensionner le menu à l’aide de la petite flèche en bas à droite.

Configuration Xfce

Remplacer le tableau de bord inférieur par le dock Plank

Dans la configuration par défaut, le tableau de bord inférieur du bureau Xfce est censé fournir un lanceur d’applications pour accéder en un simple clic aux logiciels les plus utilisés comme le terminal graphique, le gestionnaire de fichiers ou le navigateur Web. Certes, ce tableau de bord fait ce qu’il est censé faire, mais il suffit de le comparer au dock de Mac OS X pour constater qu’on peut mieux faire en matière d’esthétique et de fonctionnalité.

Dock Mac OS X

Le monde de Linux et du libre propose toute une série de docks – ou barres de lancement animées, et il existe une série de projets similaires en apparence comme  Docky, Cairo Dock, Avant Window Navigator, Plank, etc. J’ai testé tous ces docks, et j’ai décidé d’opter pour Plank, qui constitue de loin le plus fonctionnel et le plus stable. Il offre juste la poignée de paramétrages qu’il faut, ses animations sont jolies à voir tout en restant discrètes, et il est très peu gourmand en ressources. Tout comme le jeu d’icônes que nous avons vu plus haut, Plank est développé par l’équipe d’Elementary OS.

Sous CentOS, Plank est fourni par le dépôt tiers Nux-Dextop.

# yum install plank

Le lanceur d’applications Plank est censé remplacer le deuxième tableau de bord situé en bas de l’écran. Avant toute chose, nous devons donc nous débarrasser de cet élément obsolète.

Rendez-vous dans le Gestionnaire de paramètres et ouvrez la section Tableau de bord. Le menu déroulant en haut de la fenêtre vous propose de choisir entre Tableau de bord 1 en haut de l’écran et Tableau de bord 2 en bas de l’écran. Sélectionnez le Tableau de bord 2 et cliquez sur le petit bouton orné d’un signe “” pour le supprimer. Assurez-vous bien de supprimer le tableau de bord inférieur en vérifiant la présence d’un petit liseré rouge autour de la sélection active.

Configuration Xfce

Maintenant que la voie est libre, essayez de lancer Plank à la main. Appuyez sur Alt+F2 pour afficher la fenêtre de lancement manuel, saisissez plank et confirmez.

Configuration Xfce

Plank s’affiche en bas de l’écran dans sa configuration par défaut.

Dock Plank

Pour l’instant, Plank n’est pas encore trop fourni en applications. Notre prochain souci consistera à nous assurer qu’il soit lancé automatiquement au démarrage du bureau Xfce. Rendez-vous dans le Gestionnaire de paramètres et ouvrez Session et démarrage. Affichez l’onglet Démarrage automatique d’application. Vous y verrez une liste de tous les programmes lancés automatiquement à l’ouverture d’une session.

Nous allons ajouter Plank à cette liste. Cliquez sur Ajouter et renseignez la petite fenêtre qui s’ouvre. Dans le champ Nom, vous pourrez mettre Plank. Le champ Description sera quelque chose comme Lanceur d'applications. Quant à la Commande, c’est tout simplement /usr/bin/plank. Cliquez sur Valider, fermez le Gestionnaire de paramètres et testez la configuration de la session en vous déconnectant et en vous reconnectant.

Configuration Xfce

Pour configurer l’aspect et le comportement de Plank, invoquez plank --preferences depuis un terminal. Sélectionnez le thème Transparent dans le menu déroulant, activez le Zoom sur icône et réduisez le facteur de grossissement de 150 à 120.

Dock Plank

Dans l’onglet Comportement, désactivez l’affichage de l’icône du dock.

Dock Plank

Il ne reste plus qu’à ajouter des lanceurs pour les applications que l’on utilise le plus souvent.

Dock Plank

Configurer l’apparence du terminal graphique

L’apparence du Terminal Xfce peut être améliorée. Ouvrir l’entrée de menu Édition > Préférences pour accéder aux paramètres du terminal.

Dans l’onglet Général, on peut éventuellement désactiver la barre de défilement si l’on préfère se servir des raccourcis clavier pour naviguer dans l’historique d’affichage.

Xfce Terminal

Passer à l’onglet Apparence et définir une police personnalisée selon les préfèrences personnelles. Pour ma part, j’ai une préférence marquée pour la police Monaco en taille 12, la police par défaut des terminaux de Mac OS X. L’arrière plan est transparent, avec un taux de transparence de 0,80. On peut éventuellement définir une géométrie personnalisée, comme par exemple 105 colonnes sur 38 lignes.

Xfce Terminal

Enfin, l’onglet Couleurs permet de choisir une palette de couleurs, et nous optons pour le préréglage Tango. Les thèmes solarisés sont certes jolis à voir, mais rendent les menus NCurses à peu près illisibles.

Xfce Terminal

Et voilà ce que cela donne au final.

Xfce Terminal

Installer et configurer un économiseur d’écran

Dans sa configuration par défaut, Xfce ne comporte aucun économiseur d’écran. Nous allons donc installer XScreenSaver.

# yum install xscreensaver

Le Gestionnaire de paramètres comporte désormais une nouvelle entrée Économiseur d’écran.

La qualité des différents économiseurs est très variable. Certains sont plutôt jolis à voir, alors que d’autres sont franchement laids. Non content de cela, certains semblent assez gourmands en ressources graphiques, et ils ont tendance à faire planter les configurations modestes.

Pour ma part, j’ai opté pour l’économiseur GLMatrix, léger et plaisant à voir. Dans les sélecteur Mode, optez pour Seulement un économiseur d’écran. Augmentez la durée de verrouillage et de changement à 30 minutes.

XScreenSaver

Peaufiner le tableau de bord supérieur

La zone droite du tableau de bord supérieur peut être organisée de façon plus ergonomique.

Dans un premier temps, on peut déplacer la zone de notifications à gauche du sélecteur de bureaux virtuels.

Ensuite, on peut ajouter un bouton de mixage entre ces deux zones.

  1. Cliquer-droit sur une zone vide du tableau de bord.
  2. Dans le menu contextuel, choisir Ajouter de nouveaux éléments.
  3. Choisir Greffon PulseAudio dans la liste et cliquer sur Ajouter.

Placer le bouton mixage entre la zone de notifications et le sélecteur de bureaux virtuels. L’opération est un peu délicate à effectuer. Voici ce que l’on obtient au final.

Configuration Xfce

Modifier le pointeur de la souris

Le pointeur noir par défaut est un peu terne et pas très visible. Nous allons installer et configurer un thème plus visible et plus agréable à l’oeil.

# yum install bluecurve-cursor-theme

Ouvrir le Gestionnaire de paramètres dans la section Souris et pavé tactile. Dans l’onglet Thème, définir le thème Bluecurve-inverse.

Configuration Xfce

Activer l’écran de démarrage

Xfce dispose d’un écran de démarrage pas trop laid, que l’on peut éventuellement activer. Ouvrir le Gestionnaire de paramètres > Session et démarrage à l’onglet Écran de démarrage et sélectionner le thème Simple.

Configuration Xfce

Création du profil par défaut

La configuration que nous venons de créer peut être définie comme profil par défaut pour les futurs utilisateurs. Admettons que nous ayons personnalisé Xfce en tant qu’utilisateur template. Nous pourrions créer le profil comme ceci.

# mkdir -p /etc/skel/.config/xfce4
# cd /home/template
# cp -R .config/xfce4/{panel,terminal,xfconf,helpers.rc} \
  /etc/skel/.config/xfce4/
# cp -R .config/{plank,autostart} /etc/skel/.config/

Éventuellement, nous pouvons empaqueter le profil.

# cd /etc/skel
# tar cjf config.tar.bz2 .config/

Remerciements

Un grand merci à Lucian, le mainteneur du dépôt Nux-Dextop, pour son soutien à ce projet, notamment l’ajout du paquet elementary-xfce-icon-theme et l’adaptation du paquet modifié plank.

Ce contenu a été publié dans CentOS, Documentation Microlinux, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Xfce bien mitonné sous CentOS 7

  1. Gub dit :

    Pour programmer ces raccourcis clavier:
    Paramètre>Clavier>Raccourcis d’applications
    ex:
    super+t = démarre le terminal
    super+w = navigateur
    super+g = Gimp
    super+d = mon éditeur de code…….

  2. Ping : Xfce bien mitonné sous CentOS 7 - My Tiny Tools

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *