Read The Fucking ManualParfois le hasard fait bien les choses, et les projets professionnels peuvent être le fruit d’une série de circonstances curieuses. Fin octobre 2020, je consacrais une partie significative de mon temps à peaufiner ma documentation interne, celle que j’utilise dans le cadre des formations Linux que je dispense, en complément à mes ouvrages publiés chez Eyrolles.

En peaufinant des détails dans un chapitre, je suis tombé sur l’excellente documentation fournie par le Linux Professional Institute. Pour ceux qui ne connaissent pas cet organisme, c’est tout simplement la référence mondiale en matière de certifications autour de Linux et de l’Open Source.

Depuis quelque temps, le LPI fournit librement et gratuitement sa documentation technique qui intéressera tous ceux et toutes celles qui se préparent à passer un examen de certification Linux. Au moment où j’écris ces lignes, trois branches majeures de cette documentation sont accessibles en ligne.

Lorsque je lis une documentation bien faite et que je trouve une ou plusieurs coquilles, je prends le temps d’envoyer un petit mail à l’auteur. C’est ce que j’ai fait avec les leçons du LPIC-1 au fur et à mesure que je les lisais.

Au bout de quelques jours, le responsable du projet de documentation m’a répondu par mail pour me remercier de mes relectures spontanées, et il s’en est suivi une petite correspondance, d’abord en anglais, et puis en allemand lorsque nous nous sommes rendus compte mutuellement que nous avions notre langue maternelle en commun.

De fil en aiguille, me voilà donc officiellement contributeur au projet de documentation du Linux Professional Institute. Mon rôle consiste à traduire la documentation originale vers le français. Le projet est organisé de manière très professionnelle, avec des documents qui expliquent bien la toolchain utilisée pour la traduction, notamment Git et OmegaT. Je me suis donc attelé à la tâche, et j’ai trouvé mon rythme de croisière pour ce projet qui m’occupera pendant les mois à venir.

Les trois premières leçons sont déjà en ligne :

Le responsable du projet de documentation m’a demandé de trouver un relecteur, puisqu’un des principes du projet, c’est que la traduction doit toujours être relue par au moins deux personnes différentes. Je me suis spontanément tourné vers Mickael Rigonnaux, un des auteurs de l’excellent blog Net-Security, et que j’ai eu comme élève à l’occasion d’un stage lors du premier confinement. C’est donc lui qui est dorénavant chargé de trouver toutes mes coquilles et autres âneries, et d’après ce que j’ai pu voir jusqu’ici, il s’en sort plutôt très bien. Du coup il a également été intégré au trombinoscope officiel du LPI.

Les leçons subséquentes seront publiées progressivement, au fur et à mesure que je les aurai traduites et que Mickael les aura relues, au rythme d’une leçon par semaine environ, en fonction de mon emploi du temps et de la quantité de texte à traduire.

 


1 commentaire

Bbr · 6 janvier 2021 à 16 h 24 min

Merci on va enfin avoir de la doc en français.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *