Comment j’ai résilié ma Dedibox chez Online

Résiliation ServeurL’infogérance fait partie de mon quotidien depuis douze ans maintenant. Entre 2006 et 2008, j’avais pour mission la mise en réseau des médiathèques de notre Communauté de Communes. Fort de cette expérience, j’ai créé ma propre entreprise en 2009, et depuis cette date, j’héberge une série de solutions “clé en main” basées sur WordPress, SPIP, Dolibarr, OwnCloud, GEPI ou Xibo pour des clients un peu partout en France. Pour ce faire, je loue une machine bare metal dans un datacenter, avec une ouverture frontale sur Internet. Je la dote d’un système d’exploitation, je la sécurise au mieux parce que c’est le far west là-dehors, et j’installe ce qu’il faut pour héberger sainement mes applications.

Dans le passé, j’ai eu l’occasion de travailler avec NFrance, OVH, Ikoula et Online. J’ai eu une série d’expériences plus ou moins embarrassantes voire carrément désastreuses avec les trois premiers fournisseurs. Depuis 2013, tous mes hébergements publics sont chez Online, sur une dizaine de machines allant de la Dedibox Start à la Dedibox Pro. Je loue moi-même une poignée de ces serveurs, et dans les autres cas, c’est le client qui loue la machine, et je la gère pour son compte. Techniquement, je suis très satisfait de la qualité de service fournie par Online. Ces cinq dernières années, je n’ai pas eu le moindre couac à déplorer.

En juillet 2018, j’ai voulu résilier une de mes machines dont le système arrivait en fin de vie, et j’ai profité d’une promotion assez alléchante pour la remplacer. J’ai donc ouvert un ticket dans la console Online pour initier ma démarche, le gars du support technique m’a indiqué la procédure à suivre, j’ai cliqué sur les boutons qu’il fallait, et je ne m’en suis plus soucié.

Début de cette semaine, j’ai jeté un oeil distrait sur ma dernière facture, et j’ai eu la mauvaise surprise de constater que mon ancienne machine sd-48975.dedibox.fr était toujours facturée près de 35 euros par mois.Visiblement la résiliation effectuée dans l’interface de gestion d’Online n’avait pas été prise en compte. J’ai donc contacté l’Assistance d’Online pour leur signifier le bug et demander le remboursement des 140 euros pour les quatre mois écoulés depuis ma demande de résiliation.

Le service de facturation d’Online a refusé ma demande en prétextant que la gestion des machines était automatique et qu’on ne pouvait rien faire, mais qu’il s’agissait très probablement d’une erreur de manipulation de ma part. Le technicien m’a encouragé à refaire une demande de résiliation. C’était le 20 novembre, et ce qu’il faut savoir, c’est que la date butoir pour une résiliation, c’est le 20 de chaque mois. Si l’on résilie le 21, on est facturé un mois supplémentaire. Je me suis donc conformé à la demande de l’Assistance, vu que je n’avais pas le choix, et cette fois-ci j’ai pris soin de prendre une capture d’écran de l’opération.

Bug Résiliation Online

J’ai finalement réussi à résilier mon abonnement le lendemain, et j’ai été informé qu’un mois supplémentaire allait être facturé puisqu’on était le 21 du mois. J’ai donc exprimé mon mécontentement à l’Assistance d’Online, qui a rectifié le tir, en me faisant “cadeau” du mois de décembre 2018. En revanche, rien à faire pour les quatre mois écoulés depuis cet été.

S’il y a une chose que j’ai apprise depuis la création de mon entreprise, c’est qu’une relation de confiance avec un client, ça n’a pas de prix. Jusque-là j’avais été très satisfait des services fournis par Online. Mais depuis cette mésaventure, j’ai la persistante et désagréable impression que le fournisseur vient me faire les poches pour gratter un maximum de sous au passage.

Cette mauvaise impression a été renforcée par un deuxième coup d’oeil sur ma facture, où je me suis aperçu que le serveur LT Deals que j’avais pris en remplacement de mon ancien serveur avait augmenté de 60% au mois de novembre, alors que le commercial que j’ai eu au téléphone en juillet m’avait bien assuré que j’allais payer le même prix pendant toute la durée de mon abonnement. J’en ai fait part au support technique, qui a imploré ma compréhension en prétextant “la flambée des prix de la RAM en Corée”.

J’ai fait part de mon mécontentement à Online, en leur expliquant tout cela, et je pense que la réponse est assez éloquente.

Désolé

J’en conclus que chez Online, le prix d’une relation de confiance avec le client, c’est 140 euros.

 

Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Comment j’ai résilié ma Dedibox chez Online

  1. Y dit :

    J’ai aussi été très déçu d’Online (et Scaleway au passage), tout comme OVH.
    Je suis maintenant chez Hetzner, et pour le moment ça marche plutôt bien.

  2. Joe dit :

    Idem, de Scaleway vers Hetzner ou le service est parfait.

  3. Tutosoft dit :

    Idem pour moi passer de 23 a 41€ c’est plus une augmentation. C’est du vol

  4. Nzo dit :

    Va chez transip.eu…

  5. Buzut dit :

    Je suis surpris que tu aies été satisfait d’Online jusque là.
    Pour moi leurs serveurs sont désastreux. J’ai eu des problèmes de RAM sur plus de cinq ou six serveurs, ils refusent parfois de redémarrer (sympa après une update kernel par ex). Après 4/5 hard reboot t’as parfois un peu de chance. Sinon c’est changement de serveur et tu réinstalles tout.
    J’ai aussi eu de très très nombreux problèmes de disques avec les SSD. Dernier en date, le support m’a dit que les SSD n’était pas fait pour être utiliser sur un serveur SQL et que je n’avais cas prendre un serveur avec disque mécanique…

    Je n’aime pas du tout non plus le fait que quand Online considère un serveur comme trop vieux, ils te forcent à migrer.

    Pour ma part, même si le support n’est pas très reactif, je préfère OVH (et SoYouStart & Kimsufi) avec lesquels mes nombreux serveurs tournent sans se plaindre.

    De mon côté Scaleway n’est pas toujours ultra performant et on a parfois des comportements bizarre (le réseau est assez étrange chez Online/Scaleway) mais l’interface est sympa et les installes ultra rapides.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.