DématérialisationCe matin j’ai voulu faire ma déclaration trimestrielle à l’URSSAF. L’ancien site Net Entreprises fonctionnait très bien, mais l’URSSAF reste fidèle à la célèbre devise selon laquelle le mieux est l’ennemi du bien. C’est donc désormais le Portail des Autoentrepreneurs de l’URSSAF que je dois utiliser. Voici en gros le résumé des deux dernières heures.

  1. Je saisis mon login et mon mot de passe pour me connecter.
  2. La connexion échoue.
  3. Je demande l’envoi d’un mot de passe temporaire pour me connecter.
  4. La connexion avec ce nouveau mot de passe échoue.
  5. Je redemande l’envoi d’un mot de passe temporaire.
  6. La connexion échoue encore.
  7. Je réessaie une troisième fois.
  8. La troisième tentative de connexion échoue, et l’interface m’informe que mon compte restera bloqué pendant 15 minutes suite à un nombre trop élevé de tentatives de connexion.
  9. J’attends 15 minutes.
  10. Je me rends sur la page de connexion alternative qui propose de se connecter avec les anciens identifiants de Net Entreprises.
  11. La connexion réussit. Je me rends dans la rubrique Déclaration de Ressources.
  12. La déclaration échoue et l’interface m’informe que je dois être connecté pour faire ma déclaration.
  13. J’appelle le 0811 011 637 pour une assistance téléphonique.
  14. La dame au 0811 011 637 réussit à me débloquer mon compte.
  15. Je me connecte avec mes identifiants provisoires.
  16. Je modifie mon mot de passe, et l’interface m’informe qu’il ne doit pas dépasser huit caractères.
  17. Je m’apprête à faire ma déclaration, mais le site est saturé.

URSSAF Erreur

À mon humble avis, des prises de chou comme celle décrite ci-dessus, on doit être nombreux à les vivre au quotidien. Je frémis intérieurement à l’expérience que doivent vivre les Madame Michu de France et de Navarre et plus généralement tous ceux et toutes celles qui ne sont pas experts en informatique et qui doivent finir par attribuer la cause de ce genre d’échec à leur propre manque de compétences.

Pas plus tard que la semaine dernière, j’ai essayé de me faire rembourser mes billets TGV suite à l’annulation de mon train.

  1. Le site de la SNCF m’informait qu’il fallait appeler le 3635 pour toute demande de renseignement.
  2. Le 3635 n’est rien d’autre qu’un serveur vocal qui mène d’option en option jusqu’à ce que la voix préenregistrée finisse par me conseiller de me rendre sur le site de la SNCF.

Je pourrais citer des exemples similaires ad nauseam, mais je pense que ce n’est pas la peine de faire un dessin. On est manifestement face à un malaise suite à la dématérialisation intempestive de tous les services dans ce pays.

  • Formulaires papier remplacés par des portails web codés avec les pieds.
  • Employés de guichet remplacés par des distributeurs et des numéros 0800 au fonctionnement aléatoire.
  • Conseillers remplacés par des bots automatiques.
  • Caissières de supermarché remplacées par des douchettes Scan’Lib.
  • Etc.

J’ai une proposition très simple à faire : arrêtez le délire et rematérialisez ce pays !

Vous pensez que ma proposition est rétrograde et ne s’inscrit pas dans le progrès ? Dans ce cas, prenons le seul exemple des documents papier vs. la version dématérialisée.

  • Le papier est une technologie pérenne qui a fait ses preuves depuis plusieurs millénaires.
  • Il est exempt de bugs.
  • Il ne connaît pas de problèmes de téléchargement.
  • Aucun souci de compatibilité et d’interopérabilité.
  • Il ne me propose pas d’installer la version Windows d’Adobe Reader sur ma station de travail Linux.
  • Etc.

À mon humble avis, ma proposition pourrait s’inscrire dans le cadre d’une véritable réhumanisation du pays, au sens propre du terme.

  • Réinstaurer la possibilité d’avoir des formulaires papier dans les administrations.
  • Rouvrir les guichets dans les gares, avec des vrais humains qui vous donnent des infos et vous vendent des billets.
  • Virer les douchettes Scan’Lib et réembaucher les caissières qui vous parlent et vous font des vrais sourires.
  • Etc.

Dans l’état actuel des choses, la dématérialisation n’a absolument rien à voir avec le progrès. C’est juste un amalgame extrêmement déplaisant de bordel et de rigueur, qui nous pourrit la vie au quotidien.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *