Prix de la Bureaucratie 2018 : la CCI du Gard

Il y a quelques semaines, je me suis inscrit à l’Édition 2018 du Prix de la TPE. Je ne sais pas s’il existe des gens qui ne savent pas ce que c’est qu’une TPE, mais en tout cas, quand on me parle de “Très Petite Entreprise”, je me sens vaguement concerné, et je pars du principe que mon entreprise Microlinux entre parfaitement dans cette catégorie.

Prix TPE 2018

J’ai donc ouvert le site mis en ligne par la Chambre de Commerce, j’ai cliqué sur Concourir, et j’ai dûment rempli le formulaire en ligne qui demande de décrire l’entreprise en détail. Étant donné que les entreprises informatiques spécialistes de Linux et de l’Open Source ne sont pas exactement répandues dans la région, je me suis dit en mon for intérieur que ce petit côté innovant plairait peut-être au jury de ce concours.

Musique d'attenteEt là je viens d’avoir un coup de fil de la Chambre de Commerce du Gard. Non pas pour me signifier que j’ai gagné quoi que ce soit. Mais pour m’informer que je suis exclu du concours au vu de mon statut de micro-entrepreneur. J’ai demandé à la dame au téléphone si c’était une mauvaise blague, mais apparemment, c’est bien sérieux. “De toute façon il y a beaucoup de personnes dans votre cas”, a-t-elle dit en guise de consolation. Je lui ai fait savoir que cela aurait été plus correct de leur part d’afficher un avertissement sur la page d’accueil de leur site.

AgrafeuseBref, à moi de décerner le Prix de la Bureaucratie 2018 à la Chambre de Commerce du Gard. Étant donné que le critère distinctif pour une TPE, ce n’est pas l’originalité de ses services ou ses produits ou son caractère innovant, mais plutôt sa manière de déclarer son chiffre d’affaires et le fait qu’elle récupère ou non la TVA, cela mérite bien une agrafeuse dorée en plastique jaune. Le responsable du Prix de la TPE pourra venir la récupérer au siège social de Microlinux au 7, place de l’église 30730 Montpezat. Et j’en profiterai au passage pour lui tirer les oreilles et lui expliquer un peu la life.

Post scriptum 29 juin 2018. Ma tendre moitié (qui a fait des études de droit) s’est renseigné sur le statut de la TPE en France, et comme on dit communément sur le Web, ce qu’elle a trouvé va vous surprendre.

Une entreprise est catégorisée TPE lorsqu’elle a moins de dix salariés et que son chiffre d’affaires (CA) annuel ou son bilan total est inférieur à 2 millions d’euros. Dans le cas contraire, elle est redéfinie comme une PME.

Or, depuis la loin n° 2008-776 di 4 août 2008 de modernisation de l’économie, les TPE sont renommées microentreprise. Attention à ne pas confondre avec le régime fiscal de la micro-entreprise qui est le nouveau nom donné à l’auto-entreprise.

Conclusion n° 1 : le Prix de la TPE devrait s’appeler Prix de la Microentreprise, étant donné que l’appellation TPE est obsolète.

Conclusion n° 2 : vous pouvez participer à ce prix si vous êtes une microentreprise (écrit tout attaché) mais pas si vous êtes une micro-entreprise (avec un tiret).

Vous trouvez ça complètement dingue ? Bienvenue au club.

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Prix de la Bureaucratie 2018 : la CCI du Gard

  1. Ping : Prix de la Bureaucratie 2018 : la CCI du Gard - My Tiny Tools

  2. Eric dit :

    Bonjour
    Au punaise , la vache , incroyable ton histoire . On dirait un un sketche humoriste ; Coluche aurait surement aimé cette histoire .

    Amicalement
    Eric

  3. Hahaha, c’est vraiment “tiret” par les cheveux !

  4. Sarek dit :

    Petite coquille : 30730 Microlinux, j’imagine que vous n’avez pas encore renommé la ville ? :o)

  5. rikar dit :

    Du grand Raymond Devos !

  6. Kaktus dit :

    Ayant travaillé il y a quelques années dans un établissement similaire (mais coté artisanale), à ma connaissance les termes de “micro(-)entreprises” sont peu employés au profit de “TPE” et “d’auto-entrepreneur” bien plus parlants.
    Le terme de “micro(-)entreprise” me parait plus être une décision de ronds de cuir lors d’une séance de réunionite et en totale décorrélation avec le terrain.

    Ensuite un auto-entrepreneur et une TPE sont très différents de part leur statut, et je ne suis qu’assez peu étonné qu’ils t’aient rembarré…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.