Introduction à Linux

Logo LinuxLinux est un système d’exploitation libre dérivé d’Unix. L’ancêtre a été créé en 1969 et a fait tourner les ordinateurs de la terre entière bien avant que l’humanité n’associe des mots de tous les jours comme windows ou apple à de l’informatique. Son clone libre a été développé depuis 1983, et les premières versions ont vu le jour en 1991. Linux conserve la robustesse légendaire des systèmes Unix. Ce qui le différence de ces derniers, c’est qu’il peut être librement copié et redistribué.

Pourquoi utiliser Linux ?

Sur les serveurs, les avantages de Linux et des logiciels libres par rapport aux solutions propriétaires établies, sont significatifs.

  1. Stabilité. Un serveur Linux est robuste et stable. Vous obtenez un système réactif et rapide, qui permet de tourner en production sans vous soucier de plantages à répétition.
  2. Sécurité. Linux a été conçu dès le départ avec les concepts fondamentaux d’Unix, avec une séparation propre des processus, un système de permissions bien pensé et une couche réseau digne de ce nom. Un serveur Linux correctement configuré et maintenau met vos données à l’abri des attaques les plus communes qui sévissent sur Internet. L’adoption de technologies comme SELinux (Security Enhanced Linux) développé par la NSA vous permet d’avoir quelques longueurs d’avance sur des attaquants malveillants.
  3. Coût. Un serveur Linux est économique. Vous n’avez pas de frais de licence à payer, et le système est peu gourmand en ressources matérielles. Si vous adoptez un système comme CentOS, vous bénéficiez d’un OS de qualité entreprise, avec un cycle de support de dix ans pour les mises à jour de sécurité pour chaque version, et entièrement gratuit.

Qui utilise Linux ?

Au cours des vingt dernières années, Linux s’est répandu partout dans le monde, sans faire de bruit, sans campagnes publicitaires, et sans qu’une multinationale ne vienne “encourager” le déploiement à coups de lobbying et autres méthodes douteuses. Voici quelques exemples.

  1. L’infrastructure de l’Internet est assurée en grande partie par Linux. Les gigantesques parcs de serveurs des grandes entreprises comme Google, Facebook ou Amazon fonctionnent tous sous Linux.
  2. La totalité des 500 superordinateurs les plus puissants de la terre – comme par exemple ceux des grands centres de recherche scientifique de la NASA ou du CERN – tournent sous Linux. La majorité de ces machines tournent sous CentOS.
  3. Les systèmes Linux embarqués sont omniprésents dans notre quotidien et font tourner à peu près tout, du modem-routeur ADSL au téléviseur, du distributeur de billets de trains au système de navigation GPS, du téléphone portable au distributeur de boissons, etc.
  4. En France, la Gendarmerie Nationale a migré la majorité de son parc de 90.000 postes de travail de Microsoft Windows vers Linux.

Cette liste est loin d’être exhaustive.

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Le terme anglais free software comporte une ambiguïté, et il s’agit de distinguer…

  • free as in free speech : libre dans le sens de “liberté de la parole”
  • free as in free beer : gratuit dans le sens de “bière à gogo”

Selon la défintion proposée par Richard Stallman et la Free Software Foundation, un logiciel est libre s’il respecte les quatre conditions fondamentales.

  1. la liberté d’utiliser le logiciel
  2. la liberté de le copier
  3. la liberté d’en étudier le fonctionnement
  4. la liberté de le modifier et de redistribuer cette version modifiée

Une seule obligation permet de préserver ces quatre libertés. Toute personne qui souhaite apporter des modifications au code source d’un logiciel – en vue de l’améliorer ou d’en modifier le comportement – est tenue de publier ces modifications sous les mêmes conditions, en respectant à son tour les quatre libertés fondamentales. C’est l’application du principe du copyleft (un jeu de mots sur copyright, droits d’auteur) qui évite notamment l’appropriation du code source libre par une entreprise. Ce principe est entériné dans la licence publique GNU (ou licence GPL) que Richard Stallman publie en 1989.

Lire la suite…

 

Ce contenu a été publié dans Documentation Microlinux, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *