Installer et configurer X11 sous FreeBSD

X11Cet article traite de l’installation et de la configuration du système X Window sous FreeBSD. Il rassemble mes notes et mes observations succinctes sur les différentes étapes de la configuration du système graphique. C’est donc un complément à la documentation officielle assez fournie sur la question.

J’ai effectué mes tests dans une machine virtuelle sous VirtualBox, et sur une paire de PC de bureau Dell Optiplex 330 qui me servent de “bac à sable”.

Notre objectif consiste ici à installer et configurer le gestionnaire de fenêtres minimaliste Window Maker. Nous n’aborderons pas l’installation d’un environnement de bureau comme KDE, GNOME ou Xfce, même si c’est tout à fait possible. Nous utiliserons FreeBSD principalement sur des serveurs sans interface graphique.

Window Maker

Installer X11

Pour un composant important comme le serveur graphique, il vaut mieux récupérer la version précompilée.

# pkg install xorg

Le gestionnaire de paquets récupère un peu moins de deux cents paquets, notamment le serveur graphique, les pilotes, une panoplie de polices d’affichage et le gestionnaire de fenêtres minimaliste TWM (Tabbed Window Manager). Le téléchargement pèse près de 80 Mo.

Système invité VirtualBox

Si l’on a installé FreeBSD dans une machine virtuelle sous VirtualBox, c’est le moment d’installer les Additions Invité (Guest Additions). La procédure est assez simple. Dans un premier temps, il faut installer le paquet correspondant.

# pkg install virtualbox-ose-additions

Ensuite, il faut activer le pilote et le service associé en éditant /etc/rc.conf.

vboxguest_enable="YES"
vboxservice_enable="YES"

Pour finir, il suffit de redémarrer, et le tour est joué. Les utilisateurs qui feront tourner la machine virtuelle devront faire partie du groupe wheel.

Premiers essais

Pour un premier test, se connecter en tant que simple utilisateur et lancer X11.

$ startx

Dans la machine virtuelle, c’est TWM qui se lance dans toute sa splendeur, mais avec une résolution inutilisable de 640×480. Quant au poste Dell Optiplex, le lancement de X11 provoque carrément un gel du système. Bon bon bon.

Configurer une carte Intel G31

Voyons de plus près cette carte vidéo qui pose problème sur le PC de bureau.

# pciconf -lv | less
...
vgapci0@pci0:0:2:0: class=0x030000 card=0x02201028 ...
    vendor     = 'Intel Corporation'
    device     = '82G33/G31 Express Integrated Graphics Controller'
    class      = display
    subclass   = VGA

Apparemment, cette carte est gérée par deux pilotes différents.

  • l’ancien pilote i915
  • le nouveau pilote i915kms en Kernel Mode Setting

Après recherche sur le Web, le nouveau pilote i915kms peut faire geler certaines machines. Pour en avoir le coeur net, je fais un petit test.

# kldload i915kms

Le système ne répond plus, et je tiens le coupable. Il ne me reste qu’à appuyer sur le bouton Reset pour redémarrer.

Pour résoudre le problème, je vais tenter de charger manuellement l’ancien pilote.

# kldload i915
info: [drm] Initialized i915 1.6.0 20080730

À présent, la commande startx fonctionne, et TWM s’affiche correctement. Je garde donc cette configuration et j’édite /etc/rc.conf en ajoutant le chargement du pilote i915.

kld_list="i915"

Remplacer TWM par Window Maker

TWM est sans conteste le gestionnaire de fenêtres le plus moche et le moins fonctionnel de la planète. On va donc le remplacer par quelque chose de plus utilisable, tout en restant minimaliste.

# pkg install windowmaker

Le téléchargement fait près de 57 Mo pour une petite cinquantaine de paquets.

Pour lancer Window Maker, l’utilisateur doit disposer d’un fichier ~/.xinitrc correspondant.

exec wmaker

Un coup de startx, et c’est Window Maker qui s’affiche.

Corriger la résolution de l’affichage

Dans la machine virtuelle, Window Maker s’affiche toujours avec une résolution de 640×480. A priori, X11 n’a plus besoin du fichier de configuration global /etc/X11/xorg.conf pour fonctionner correctement. La manière orthodoxe de procéder, c’est d’ajouter des bouts de fichiers contenant chacun une stance dans /usr/local/etc/X11/xorg.conf.d.

Dans ce répertoire, je vais donc éditer un fichier screen.conf en indiquant la résolution souhaitée. Notez que je suis libre dans le choix du nom de ce fichier, du moment qu’il se termine par *.conf.

Section "Screen"
        Identifier "Screen0"
        Device     "Card0"
        Monitor    "Monitor0"
        DefaultDepth 24
        SubSection "Display"
                Viewport   0 0
                Depth     24
                Modes "1280x1024"
        EndSubSection
EndSection

Configurer la disposition du clavier

L’environnement graphique utilise un clavier QWERTY américain par défaut. Sa configuration n’est pas lié à la console. Pour modifier cela, il me faut ajouter un fichier de configuration keyboard.conf dans /usr/local/etc/X11/xorg.conf.d. Pour mon clavier suisse romand, voilà ce que ça donne.

Section "InputClass"
  Identifier      "KeyboardDefaults"
  Driver          "keyboard"
  MatchIsKeyboard "on"
  Option          "XkbLayout" "ch"
  Option          "XkbVariant" "fr"
EndSection

Avec un clavier français, on aura plutôt quelque chose comme ceci.

  Option          "XkbLayout" "fr"

Configurer l’apparence de Xterm

Dans la configuration par défaut, l’apparence de Xterm n’est pas très lisible. Pour corriger cela, on peut éditer un fichier ~/.Xresources en indiquant le jeu de couleurs et de polices à utiliser.

XTerm*background: #000000
XTerm*foreground: LightGrey
XTerm*font: 9x15
XTerm*VT100.geometry: 115x40

Ensuite, il faut ajouter une ligne à ~/.xinitrc pour que ce fichier soit pris en compte.

xrdb -merge ~/.Xresources &
exec wmaker

Le gestionnaire d’affichage XDM

L’installation d’un gestionnaire d’affichage (ou gestionnaire de connexion) nous évitera d’avoir à taper startx à chaque fois que nous souhaitons démarrer une session graphique.

# pkg install xdm

L’activation de XDM au démarrage s’effectue dans le fichier /etc/ttys.

# Virtual terminals
ttyv1   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv2   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv3   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv4   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv5   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv6   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv7   "/usr/libexec/getty Pc"         xterm   on  secure
ttyv8   "/usr/local/bin/xdm -nodaemon"  xterm   on  secure

XDM se renseigne dans le fichier ~/.xsession pour savoir ce qu’il doit lancer. Ce fichier n’existe pas sur notre système, mais nous pouvons utiliser les informations contenues dans ~/.xinitrc en créant un lien symbolique.

$ ln -s .xinitrc .xsession

Au lancement de XDM, la console graphique xconsole s’affiche en bas à droite de l’écran. On peut désactiver cette console en éditant /usr/local/lib/X11/xdm/Xsetup_0 et en commentant la ligne qui lance xconsole.

#!/bin/sh
#xconsole -geometry 480x130-0-0 -daemon -notify -verbose ...

 

Ce contenu a été publié dans Documentation Microlinux, FreeBSD, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *