Disque durJe travaille assez souvent avec du matériel reconditionné, le plus souvent en provenance du fournisseur Olinn Distribution. Sur les serveurs, je remplace les disques durs par du matériel acheté neuf, mais il arrive qu’un client souhaite garder les disques déjà présents sur la machine. Dans ce cas, je prends soin de vérifier leur santé matérielle avant d’installer un OS dessus. Pour ce faire, j’utilise l’outil en ligne de commande smartctl sur ma clé USB d’installation Oracle Linux.

InfoL’opération décrite ci-dessous fonctionnera à l’identique si vous utilisez un support d’installation de Red Hat Enterprise Linux, CentOS, Oracle Linux ou Springdale Linux. En principe, n’importe quel LiveCD de Linux fera l’affaire, du moment que vous disposez des commandes lsblk et smartctl.

La grande majorité des disques durs embarquent le système de surveillance SMART (Self-Monitoring Analysis and Reporting Technology). Sous Linux, l’outil smartctl permet d’exploiter ces données.

Dans un premier temps, je démarre en mode secours. Une fois que je dispose d’un shell, j’utilise la commande lsblk pour identifier mon disque.

# lsblk | grep sda
sda      8:0    0 55.9G  0 disk 
├─sda1   8:1    0    8M  0 part 
├─sda2   8:2    0  500M  0 part /media/sda2
├─sda3   8:3    0 51.4G  0 part /media/sda3
└─sda4   8:4    0    4G  0 part 

Je vérifie d’abord si les données SMART sont disponibles.

# smartctl --health --info /dev/sda
smartctl 6.6 2016-05-31 r4324 [x86_64-linux-4.9.0-8-amd64] (local build)
Copyright (C) 2002-16, Bruce Allen, Christian Franke, www.smartmontools.org

=== START OF INFORMATION SECTION ===
Device Model:     TCSUNBOW X3 60GB
Serial Number:    2018082400051
Firmware Version: Q1103A0
User Capacity:    60,022,480,896 bytes [60.0 GB]
Sector Size:      512 bytes logical/physical
Rotation Rate:    Solid State Device
Form Factor:      2.5 inches
Device is:        Not in smartctl database [for details use: -P showall]
ATA Version is:   ACS-2 T13/2015-D revision 3
SATA Version is:  SATA 3.2, 6.0 Gb/s (current: 3.0 Gb/s)
Local Time is:    Wed Jan 27 08:17:06 2021 UTC
SMART support is: Available - device has SMART capability.
SMART support is: Enabled

=== START OF READ SMART DATA SECTION ===
SMART overall-health self-assessment test result: PASSED

InfoJ’aime bien utiliser les options longues comme --health et --info, plus explicites et donc plus lisibles que les options brèves équivalentes -H et -i. Bien évidemment, cela ne change rien au fonctionnement de la commande.

J’affiche la durée approximative des tests.

# smartctl --capabilities /dev/sda
...
Short self-test routine 
recommended polling time:        (   2) minutes.
Extended self-test routine
recommended polling time:        (  10) minutes.

Je lance d’abord le test rapide.

# smartctl --test short /dev/sda

J’attends deux minutes avant d’afficher le résultat du test.

# smartctl --log selftest /dev/sda

Si j’obtiens partout Completed without error, je lance une série de tests plus méticuleux.

# smartctl --test long /dev/sda

Là aussi, je patiente le laps de temps indiqué à l’écran avant d’afficher le résultat.

# smartctl --log selftest /dev/sda

La rédaction de cette documentation demande du temps et des quantités significatives de café espresso. Vous appréciez ce blog ? Offrez un café au rédacteur en cliquant sur la tasse.

 

Catégories : Serveur

2 commentaires

cmic · 27 janvier 2021 à 17 h 58 min

perso, j’utilise plutot la commande:
#smartctl -a /dev/sda qui me donnera des chiffres… (5 Reallocated sectors, 197 Current Pending Sectors, etc. )

Alice · 26 juin 2021 à 7 h 58 min

Sous Debian 10, `smartctl` est disponible en installant le paquet `smartmontools`

Répondre à cmic Annuler la réponse

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *