Synchroniser un client CentOS 7 avec un serveur NTP

NTPCette page décrit la synchronisation NTP d’une station de travail tournant sous CentOS 7 avec un serveur NTP. Au lieu de synchroniser chaque poste avec un serveur NTP sur Internet, on va procéder de façon plus économique et préférer la synchronisation avec le serveur local.

Vérifier si les paquets correspondant au service sont bien installés.

# rpm -qa | grep ntp
ntp-4.2.6p5-19.el7.centos.x86_64
ntpdate-4.2.6p5-19.el7.centos.x86_64

Effectuer l’ajustement initial. Le service doit être arrêté.

# systemctl status ntpd
ntpd.service - Network Time Service
 Loaded: loaded (/usr/lib/systemd/system/ntpd.service; disabled)
 Active: inactive (dead)
# ntpdate pool.ntp.org
 6 Mar 07:48:59 ntpdate[1659]: step time server 195.154.108.164 
 offset 1.215424 sec

Sauvegarder le fichier de configuration par défaut.

# cd /etc
# mv ntp.conf ntp.conf.orig

Configurer le service. Dans l’exemple, le serveur NTP est la machine 192.168.2.1 du réseau local.

# /etc/ntp.conf

driftfile /var/lib/ntp/drift
logfile /var/log/ntp.log

server 192.168.2.1 

server 127.127.1.0 
fudge 127.127.1.0 stratum 10 

restrict default ignore 
restrict 127.0.0.1 mask 255.0.0.0 
restrict 192.168.2.1 mask 255.255.255.255

Les directives restrict signifient ici qu’on bloque tout le trafic NTP, excepté pour la machine elle-même et le serveur.

Activer le service.

# systemctl enable ntpd

Gérer le service.

# systemctl start|stop|restart|status ntpd

Vérifier si l’on est bien synchronisé avec le serveur local.

# ntpq -p
    remote      refid      st t when poll reach delay offset jitter
===================================================================
*nestor.microlin 91.121.165.146 3 u   61   64 1 0.601 -6.553  0.000
 LOCAL(0) .LOCL.               10 l    -   64 0 0.000  0.000  0.000

Il faudra éventuellement attendre quelques minutes avant la première synchronisation.

Ce contenu a été publié dans CentOS, Documentation Microlinux, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *