Comment devenir un client de l’enfer ?

Clients From HellLe site américain Clients From Hell recense de façon humoristique – mais néanmoins véridique – les pires insanités qu’un client peut vous dire ou faire, dans la même lignée que Vie De Merde. Le site vous dévoile donc des citations et échanges divers et variés au-delà du bien et du mal, issues de clients de l’infographie et du Web. Exemple :

1 000 dollars, c’est très cher vous savez. On veut seulement un site Internet basique avec nos contenus actuels, et un formulaire de contact. Sans oublier une gestion CMS : nous voulons éditer et ajouter nous-mêmes du contenu. Et la galerie d’image, nous souhaiterions quelque chose de sobre et d’animé. Le header devrait également être animé. Et notre logo nous paraît vieux, pouvez-vous le refaire ? Le prix idéal serait 300 dollars pour le tout, ca devrait être plus que suffisant.

Au fil des années, mon entreprise Microlinux a eu droit à son lot de clients de l’enfer. Pas beaucoup, j’ai pu les compter sur les doigts d’une main. Si vous souhaitez entrer au Panthéon des clients de l’enfer de Microlinux, voici quelques conseils utiles tirés de mon vécu quotidien.

  • Discutez le bien-fondé de toutes les décisions techniques relatives à la configuration de votre réseau, surtout si vous n’avez aucune connaissance en informatique.
  • Demandez l’établissement d’un devis, ignorez-le et réitérez l’établissement de ce même devis à intervalles réguliers.
  • Évitez de signer le devis et exigez que l’on fasse exactement le contraire de ce qui y est indiqué.
  • Lorsque je dois passer trois jours dans vos locaux pour mettre en place votre réseau informatique, évitez à tout prix de me proposer un café ou un verre d’eau.
  • Vos employés mangent tous à la cantine le midi ? N’hésitez pas à m’envoyer à la boulangerie du village voisin, qui doit vendre des sandwichs.
  • Une panne dans votre réseau ? Débranchez tout, puis recablez tout au hasard. Demandez éventuellement au cousin Gérard ou au technicien Orange pour qu’il vous file un coup de main.
  • À partir du moment où plus rien ne fonctionne, n’hésitez pas à m’appeler, en prenant soin d’exprimer votre mécontentement à tout moment de l’échange.
  • Évitez toute précision inutile dans la description d’une panne. « Googol a disparu », c’est déjà beaucoup trop précis.
  • Demandez à ce que je vous forme en deux heures à l’administration d’un serveur Linux.
  • Payez toutes vos factures avec trois mois de retard.
  • Etc.
Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Comment devenir un client de l’enfer ?

  1. Krapace dit :

    “Ca marche put, j’ai rien fait”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.