Une solution de sauvegarde simple pour WordPress

wordpress-backupLe blog de Microlinux ne tourne pas sur un serveur dédié, mais sur un hébergement mutualisé. Je ne peux donc pas utiliser des outils traditionnels comme rsync, mysqldump et autres pour effectuer des sauvegardes automatiques de mon blog. Après avoir cherché un peu, je suis tombé sur l’extension UpdraftPlus, qui permet d’effectuer des sauvegardes programmées et de les envoyer sur une machine distante.

UpdraftPlus permet d’envoyer les sauvegardes vers Microsoft OneDrive, Microsoft Azure, Dropbox, Amazon, Google Drive, Google Cloud ainsi que toute une floppée de services de stockage réseau que j’ai normalement l’habitude de fuir pour toute une série de bonnes raisons.

dropbox

Or, il se trouve que pour mes besoins de sauvegarde, c’est tout à fait ce qu’il me faut. Étant donné que mon blog est public, autant profiter d’un service de stockage gratuit pour y envoyer mes sauvegardes. Après tout, rien de confidentiel là-dedans. Après avoir pris un compte chez Dropbox, je dispose d’une poignée de gigaoctets d’espace, ce qui me semble largement suffisant.

Une fois qu’UpdraftPlus est installé, il faut aller dans Tableau de bord > Extensions > Extensions installées > UpdraftPlus > Réglages et définir un certain nombre de paramètres comme la périodicité des sauvegardes, le nombre de sauvegardes que l’on souhaite conserver, ainsi que les paramètres de connexion au serveur Dropbox. La première sauvegarde peut être effectuée manuellement, et une fois qu’on a défini des sauvegardes automatiques – pas la peine d’en faire plus qu’une par jour – on peut oublier l’installation et fermer l’oeil la nuit sans crainte de perdre les données de son blog.

updraft-dropbox

Restaurer un site complet depuis une sauvegarde

Partons d’un scénario catastrophe où le site a été complètement perdu. Dans ce cas, on part d’une installation fraîche de WordPress, avec le thème et les réglages par défaut. Installer et activer UpdraftPlus, et ouvrir les Réglages. Dans l’onglet Sauvegardes existantes, cliquer sur Upload des fichiers de sauvegarde.

Une sauvegarde complète est constituée de cinq archives compressées et ressemble en gros à ceci :

Chargez ces fichiers en effectuant un simple glisser-déposer dans la zone encadrée de pointillés, puis cliquez sur Restaurer.

Dans la fenêtre subséquente, assurez-vous de cocher l’ensemble des options :

  • Base de données
  • Thèmes
  • Extensions
  • Autres

Il ne reste plus qu’à confirmer en cliquant sur Restaurer. Le site entier est alors reconstruit avec le contenu, les thèmes et les extensions.

Ce contenu a été publié dans Documentation Microlinux, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *